koko donda.jpg

Koko Donda

Le Koko Donda (« à l’entrée de Koko » en langue bambara) est un tissu qui aurait été inventé par les teinturières du quartier « Koko » à Bobo Dioulasso, deuxième ville du Burkina Faso. A l’origine, cette étoffe de coton rayée, souvent de deux couleurs, était portée par les personnes défavorisées ou pour les travaux des champs. 
Depuis quelques années, des créateurs burkinabés ont redoré l’image de ce tissu qui rencontre désormais un franc succès au Burkina Faso et dans la sous-région. 
Loong Neeré produit ces jolis tissus rayés qui offrent de nombreuses possibilités de création. (Voir catalogue ici)

Tie and Dye

Le tie and dye est une technique de teinture par pliage et nouage qui est souvent associée au mouvement hippie des années 60-70 et ses motifs psychédéliques. Ce procédé permet la création de motifs géométriques très variés. Après avoir plié puis noué le tissu, on le plonge, partiellement ou entièrement, dans un bain de teinture ou plusieurs, en fonction du rendu souhaité. 
Les femmes de Loong Neeré ont développé leurs savoir-faire au fil du temps et maitrisent désormais un grand nombre de motifs.

20180206_161231_edited.jpg
LN6.JPG

Batik

Le Batik est un procédé de teinture dite « par réserve ». Avant de plonger le tissu dans le bain de colorants, les teinturières utilisent de la cire chaude pour disposer leur motif sur l’étoffe de coton uni à l’aide d’un tampon sculpté en bois. Après une période de séchage, elles réitèrent la même opération : tamponnage à la cire chaude du motif puis teinture d’un second coloris.

Teinture du fil

Loong Neeré réalise la teinture de fils de coton destinés au tissage artisanal du « Faso Dan Fani », l’étoffe traditionnelle burkinabée. Les teinturières sont capables, à partir d’un échantillon de fils colorés, de mettre au point la couleur exacte et de la reproduire.

Fils zoom_edited.jpg